ghettoerudit.com

ENTRETIEN: Kt Gorique; de championne du End of the Weak Suisse à championne du monde!

En s’embarquant dans l’avion en direction de New York, Kt Gorique, championne du End of the Weak Suisse, s’attendait à vivre une expérience inoubliable, mais s’attendait-elle à ce que son flow hypnotisant et son verbe acéré lui permettent de remporter le titre de championne mondiale? Ghetto Érudit s’est entretenu avec la nouvelle championne du End of the Weak pour recueillir ses impressions sur cette expérience unique.

***

Ghetto Érudit : Lorsque tu as commencé à rapper, t’attendais-tu un jour à être championne mondiale dans une finale qui se déroulerait à New York?

 Kt Gorique : Haha pas du tout ! Je ne m’attendais même pas à ce que mes textes sortent de ma chambre ! :D

Ghetto Érudit : Comment décrirais-tu New York et ton passage dans la grande pomme?

 Kt Gorique : Enfant, les filles rêvent d’être des princesses. Moi je rêvais d’être MC Lyte ou Missy Elliott! Durant mon séjour à New York, je logeais à Brooklyn et j’ai pu voir la vie de ces personnes de qui je me sens si proche depuis toujours. J’étais comme un poisson dans l’eau ! C’était au-delà de mes espérances ! Tout était Hip Hop, c’est dur à expliquer. J’ai vraiment pu sentir cette atmosphère si particulière que notre culture met de l’avant. Si je devais décrire la grande pomme telle que je l’ai vu avec un mot, j’utiliserais : Spiritualité.

Ghetto Érudit : Depuis combien de temps est-ce que tu participe à l’EOW?

 Kt Gorique : Cette saison était ma première participation EOW en tant qu’MC, mais je suis spectatrice et supportrice depuis 2 ans.

Ghetto Érudit : Quelles étaient tes attentes en te rendant à cette finale mondiale internationale?

 Kt Gorique : Pour moi, le fait de participer à la finale mondiale signifiait que j’avais déjà gagné! Je n’avais aucune attente particulière, si ce n’est le partage de ma passion. Je voulais m’amuser sur scène et profiter de chaque seconde!

Ghetto Érudit : Avais-tu une stratégie infaillible pour remporter le championnat?

 Kt Gorique : Oui. Ne pas en avoir! Hahaha!

Plus sérieusement… À ce stade de la compétition, c’est vrai que ce serait mentir de dire que j’y suis allé sans réfléchir. Je n’avais pas vraiment de stratégie. J’avais plutôt pris des décisions pour me rassurer : rester toujours dans ma langue (je n’ai pas dit un seul mot d’anglais, parce que j’avais peur de perdre le fil) et mettre le plus vite possible le public de mon côté, histoire de me sentir moins seule :D

Ghetto Érudit : Quelle est, selon toi, ton arme secrète qui t’a permis de remporter la finale mondiale?

 Kt Gorique : Je ne parlerais pas d’arme secrète. Je parlerais plutôt de point fort… Selon les gens, ce que je dégage est souvent inattendu vu ma petite taille et mon petit corps tout mince hahaha !

Ghetto Érudit : Que signifie, pour toi, être championne mondiale du End of the Weak?

Kt Gorique : Pour moi, être championne mondiale EOW signifie premièrement que le vrai Hip Hop, avec son état positif et ses valeurs simples, existe encore et que c’est moi qui défendrais ses couleurs cette année. C’est pour moi un honneur !

Deuxièmement, c’est une victoire pour les femmes qui peinent à se faire une place dans ce milieu masculin. Je suis là pour les représenter aussi.

Troisièmement, c’est une victoire sur beaucoup de souffrances que j’ai vécu dans ma vie et sur moi-même. Tout ça m’a prouvé que je pouvais m’en sortir et m’a redonné espoir et confiance en moi.

K.T. Championne EOW Finale Suisse 2012

Ghetto Érudit : Y a-t-il des différences notables entre le EOW Suisse et ce que tu as vécu lors de la finale mondiale? Est-ce que ça a causé des ennuis ou modifié ton approche envers la compétition?

Kt Gorique : Il y a eu de légères modifications qui ne m’ont absolument pas dérangé. En Suisse, le MC vs DJ est beaucoup plus long et le Cypher Skillz se fait par quatre.

Ghetto Érudit : Qu’est-ce que le End of the Weak signifie pour toi, comment le décrirais-tu?

Kt Gorique : Pour moi, le End of the Weak est une performance avant un concours et un partage avant une victoire.

Ghetto Érudit : Peux-tu nous parler un peu de ton cheminement dans le rap game suisse?

Kt Gorique : Je fais partie, depuis 6 ans maintenant, du groupe Frères Incendie qui a sorti deux Street Albums sous l’aile du label ArtMistys. Ces deux albums ont connus du succès dans une bonne partie de la Suisse Romande. Notre truc c’est la scène. Nous avons fait de nombreuses premières parties : Sniper, La Fouine, El Matador, Busta Flex… joué dans de nombreux festivals Suisse et organisés des soirées Hip Hop.

Avant EOW, je n’avais jamais participé à quoi que ce soit toute seule. K.T est avant tout membre de Frères Incendie.

Ghetto Érudit : Quelle est la situation des femmes dans le rap game suisse?

Kt Gorique : C’est très simple. On peut nous compter sur les doigts de la main et nous entendre cachée dans l’ombre de ces messieurs.

Ghetto Érudit : Tu fais également parti du groupe Frères Incendies depuis 2006, avez-vous des projets en production ou pouvons-nous nous attendre à un album solo bientôt?

Kt Gorique : Frères Incendie travaille actuellement sur une Mixtape solo pour chaque membre du groupe. Notre but est de montrer au public nos trois univers différents et de nous développer personnellement afin de revenir plus fort ensemble.

En attendant ma mixtape, une série de vidéos-freestyle que j’ai appelé « Avant que le ciel se couvre » est visible sur ma chaine youtube: Ktgorille.

K.T (Frères Incendie) – Avant que le ciel se couvre # 1

Ghetto Érudit : Quels sont les meilleures adresses pour suivre les déroulements de ta carrière dans ce rap jeu?

Kt Gorique :

Facebook : Kt Gorique

Facebook : Frères Incendie

Facebook : Opak Frères Incendie

Skyblog : www.fi-officiel.skyblog.com

Chaine Youtube : Kt Gorique

K.T (Frères Incendie) – Avant que le ciel se couvre # 2

Ghetto Érudit : Merci K.T. championne mondiale End of the Weak 2012!!

Kt Gorique : Merci à Ghetto Erudit d’avoir pris le temps de composé cette interview pour moi et un gros gros gros Big Up à tous le Hip Hop Québéquois, parce que je suis une fan!

 

Comments are closed.