ghettoerudit.com

Beatbaking avec Smilé Smahh

Smilé (smahh) est un membre un peu plus effacé du K6A. Ceci dit, le tout instrumental The return of the shroom bap sorti en 2012 prouve qu’il a quelque chose à dire musicalement au-delà des rimes! Avant beaucoup de choses en 2013, mais après la sortie de l’album du crew complet, un mot avec Smahh.

***

JellyfishMax— Comment as-tu commencé la musique?

Smahh— En fait, si j’essaie d’aller au souvenir le plus éloigner de ma mémoire de shroomer, depuis toujours!
Pour être honnête, je suis issu d’une famille de musiciens. Je veux dire, mes parents étaient chansonniers dans le vieux Montréal dans les années 70.
Ce qui fait que j’ai toujours eu un piano ou une guitare pour me défouler à la maison.
Mais bien qu’encourager à faire de quelque chose de constructif de mon temps,
mais parents ne m’ont pas appris à jouer et m’ont tjrs encourager à voir ça comme un beau hobby et à m’enligner pour un métier dit plus classique avec moins de struggle à l’horizon…
mais si on parle de la musique sous la forme que nous la connaissont aujourd’hui, je te dirais que j’ai commencer a faire des beats en 1998.

Max— Est-ce le beatmaking ou MCing qui est venu en premier?

Smahh— Pour moi, comme pour bien d’autres, j’ai commencé à m’intéresser à la culture hiphop par le rap, mais je ne rappais pas encore… Il serait plus juste de dire que c’est le graffiti qui m’a attiré en premier.
Je me suis mis à faire des freestyles pour le fun avec les boys dans les parcs devant un blunt « pom pom » et une « bull max » (les vieux savent lol)
Je me suis mis à faire des beats par nécessité en fait. Quand le rap est devenu plus sérieux pour moi, ça nous prenait des beats. Et en 97-98, des beats, ce n’était pas chose facile à trouver!
Donc un jour un ami musicien de ma mère m’as prêté une vieille machine avec un clavier midi de marque Casio et un séquenceur Roland mc-50. De la vraie de vraie merde là! hahaha! Mais ce fut mes débuts de beatmaker! Le mcing est arrivé en premier donc.

Max— On t’a vu à Battle of the Nerds avec seulement un contrôleur midi et un ordinateur. Étonnant, vu ton implication dans le studio Quai 6. Est-ce que c’est l’ensemble de ton « kit » de création?

Smahh— Comme dirait mon boy Sev Dee : « Less is more sometimes! »
Mais je te dirais que malgré tout je ne suis pas le gars qui aime se perdre dans des banques de synth ou de plug-ins à plus finir. Je pense que la simplicité est plus utile et souvent plus efficace dans la création.
Bien sûr, j’ai un kit plus élaboré au studio : drums, bass, guitar, keyboard controler+pads,.. Mais à la maison, je fonctionne avec Fruity [Loops] et Reason en rewire mon keyboard et mon pad, thats it!

Max— Quelle est ta pièce d’équipement préféré et surtout pourquoi?

Smahh— Mon petit travel kit (akai mpk mini+laptop) fait très bien la job quand je suis sur la route ou tout simplement quand j’ai envie de créer à l’extérieur.
Parcequ’il ne pèse pratiquement rien, je peux faire des beats n’importe où. C’est peu dispendieux et me permet de faire pas mal ce que j’ai à faire même si ça fait pas très sérieux comme gear! Il y a des pads, des knobs et 25 touches…

Max— Certains chanceux t’ont vu jouer des tambours dans l’hommage à Dubmatique au dernier Montreal Hip-Hop Award avec K-Rim, Lexekrab, Tehu et Olivier Labrecque. Est-ce que c’est une avenue intéressante pour le futur?

Smahh— En fait, oui… Maintenant plus que jamais à vrai dire… J’ai besoin de toucher à autre chose musicalement ces temps-ci… Le drum est sans aucun doute mon instrument de prédilection. Ça fait partie de moi. C’est venu naturellement dès la 1re fois que je me suis assis derrière, comme une révélation!
Je ne peux trop en dire là-dessus pour l’instant, mais je suis à travailler présentement sur quelque chose de live avec d’autres musiciens…
Donc comme le studio Quai 6, c’est quelque chose qui jette les bases d’une nouvelle avenue envisageable dans ma quête de bien vieillir dans la musique.
J’ai eu 31 ans cette année et je suis conscient que si je veux continuer à faire de la musique, je dois commencer à penser à me positionner un peu plus derrière la scène et redonner/aider les plus jeunes.
Tsé si t’es encore en train de représenter sur le mic à 50 ans, c’est un peu euhh…..

Max— « Toute est dans toute » comme dit MC Gilles. Est-ce que cette propension au « feel » organique explique en partie la direction musicale du premier album du K6A qui vient tout juste de sortir?

Smahh— Là-dessus, je ne pourrais pas en être certain. Une chose est sûre, Jam, Sevdee et moi on s’entend pour dire qu’on a une grande admiration et un grand respect pour les gens qui se consacre à un instrument et deviennent de vrais bons musiciens.
On a toujours cherché à rendre le tout le plus organique que possible dans la façon de jouer, mais le tout combiné à nos shroomy piu piu skills.
C’est-à-dire que oui je joue une line de bass avec ma vraie bass, mais je dénature le son pour le rapprocher d’un synth. La combinaison du digital/organic est à la base de notre façon de faire je te dirais. Donc oui cette démarche a été pas mal appliquée sur l’album du K6A.

Max— Denière question; c’est le temps de faire de l’autopromotion! Est-ce qu’un nouveau disque instrumental rempli de shroombap s’en vient?

Smahh— Bien sûr!
Plein de choses s’en viennent pour moi…
J’ai toujours été le underdog du crew (parce que cette position me convient), mais cette année, ceux qui ne connaissent pas vraiment ce que je fais, vont pouvoir faire plus amples connaissances avec mon travail…
Il y a l’album de Osti One sur lequel j’ai produit presque la totalité des beats, un album collabo avec Monk-e, une surprise avec Wats pour l’hiver prochain (maybe…) et un autre beat tape/maxi (avec des tracks que je rap là) intitulé AQUALOIDE qui verra le jour à la fin mai. Sinon je work beaucoup au studio Quai 6 avec Sev et Jam. Ça commence à vraiment bien aller. Les contrats commencent à avoir un rythme intéressant!
Info/booking : lesstudioquai6@gmail.com pour les intéressés!;)
Sinon, il y a toujours mon soundcloud.com/smahh et le k6a.tv pour être à jour sur ce qui se passe pour nous!

 

smahh1

Comments are closed.