ghettoerudit.com

Beatbaking avec Aspect Mendoza

Aspect Mendoze est bien connu en temps que rapper. Le participant d’End of the weak est aussi un beatmaker très prolifique à l’éthique de travail remarquable. Un mot avec l’artiste multidisciplinaire.

***

Aspect Mendoza02Max— Tes premiers contacts avec la musique se sont faits comment ?

Aspect Mendoza-Fin des années 80, malgré les médias qu’on avait, j’écoutais ou bougeais déjà sur des rythmes comme Run Dmc, BDP, Beastie Boys, Big Daddy Kane, etc.

Début des années 90, j’étais déjà reconnu, entre amis, pour mes connaissances sur le rap et le mouvement hip-hop, autant du côté anglophone des States, que francophone de la France, qui ont bien changé depuis… J’ai alors eu la folle idée, pour moi et les miens, donc à l’interne, d’essayer de griffonner quelques lignes, même si pour moi, c’était quasi-impossible de réussir à faire quoi que ce soit…

Max— Est-ce le rap ou le beat qui est venu en premier ?

Aspect Mendoza- Le rap, l’écriture; J’ai vraiment pris mon temps avant de sortir ou montrer des trucs, même si j’en écrivais déjà beaucoup et régulièrement, j’voulais toujours plus ou mieux. C’est encore un peu comme ça aujourd’hui…

Max— Tu es un artiste très prolifique qui enchaîne les collaborations. As-tu une éthique de travail particulière pour y arriver ?

Aspect Mendoza- Pas particulièrement. J’dirais aucune peur du travail, aucune peur de bûcher, de passer des heures, faire de l’essai et erreur, etc. Pas de barrière pour l’art, excepté l’ambiance dans la place où l’on crée.

Max— Au fil du temps, tu as collaboré avec beaucoup d’autres artistes. Vois-tu l’échange avec d’autres essentiels pour rester frais ?

Aspect Mendoza- Non. J’vois ça comme une ou plusieurs particules qui forment un tout, parfois différent. Une création de « Cyphers » qui donne souvent une énergie différente que celle en solo.

Max— Es-tu plutôt un fan de hardware (de machines MPC ou autre…) ou de software (logiciel sous ordinateur) ?

Aspect Mendoza- Auparavant, j’travaillais toujours avec des machines comme dans l’temps du Dr-202 (Drum Machine) et Sp-202 sampler, que j’avais un peu suivi l’évolution, jusqu’au Sp-505, etc.

Depuis quelques années, maintenant, + software, sur Reason mais j’ai gardé les mêmes méthodes, et mes vyniles, surtout.

Max— Sinon qu’est-ce qui t’inspire en ce moment musicalement ?

Aspect Mendoza- Côté anglo: Action Bronson (Us), Demigodz (Us), Dirty Dike (Uk.), KDB (To.), Roc Marcianno (Us), Unknow Misery (To.)…
Côté franco: Swift Guad (Fr), Seär lui-même (Fr), Cheak13 (Mtl), L’indis (Fr), Freko (Fr), Souldiah (Qc)…

Max— Denière question; c’est le temps de faire de l’autopromotion ! Qu’est-ce qui s’en vient à très court terme ? Est-ce qu’on aura droit à d’autres musiques des Michel Chartrand ? Profite aussi de cette question pour faire des shoot outs !

Aspect Mendoza- Évidemment, C’est ça l’Amérique, vol.2 s’en vient, ainsi qu’un gros album pour les Michel Chartrand, au courant de l’année, à ne pas dormir dessus… Aussi, des apparitions, avec des amis, ici et là, ainsi qu’un projet sur la route avec Barbz sur la prod, et moi sur le mic. J’voudrais en profiter pour donner un shout out à El Cotola, avec qui on devrait sortir un shit bientôt, Lezestis, Skribe, La Fabrique (Fr) etc. Ainsi que Ben l’indien qui s’en vient avec un « Bootleg » ainsi qu’un gros projet qui suivra, que j’suis en train de mixer. (J’peux pas en dire +…) Shout out à Cheak aussi, qui m’a toujours supporté, des grosses collabos ainsi qu’une tournée s’en vient…

Aspect Mendoza01

Comments are closed.