ghettoerudit.com

Alaclair Ensemble – Les Maigres Blancs d’Amérique du Noir

alaclairPlus de trois années se sont écoulées depuis la parution de la première galette à 4.99$. Si certains puristes de la scène prenaient offense au délire Alaclair Ensemble, d’autres saluaient le vent de fraicheur et l’originalité du premier album (voir la nôtre ici). C’est donc avec beaucoup d’attentes que sort le « vrai » deuxième album du groupe intitulé « Les Maigres Blancs d’Amérique du Noir ». Avant toute chose, il est important de préciser que suite au premier projet, l’univers historico-politique et linguistique du groupe s’est défini et redéfini autour de la métamorphose d’Ogden en Robert Nelson, véritable leader de la république du Bas-Canada. Ainsi, une lecture du glossaire http://alaclair.com/glossaire/ mis en ligne par le groupe permet de saisir plusieurs subtilités pouvant facilement échapper aux non-initiés. Ce même lexique sera utile pour comprendre cette critique. Est-ce que les minces réussissent encore à nous surprendre et à nous impressionner en 2013?

 

Composé de 19 morceaux (dont deux skits), l’album procure une appréciation croissante au fur et à mesure qu’on l’écoute. La construction des beats, les flows, les grooves et les mélodies progressives sur des sujets improbables sont les principales forces du groupe. La chanson « Babouine », où la vertu amoureuse triomphe sur l’instinct primate purement sexuel, en est un parfait exemple. Sur une note plus ludique, « Soucoupe Volante » est un hommage senti à la défunte émission Soupe Opéra, fusionnant l’intérêt du groupe pour les légumes, le bio, les animaux et le human beatbox. Parmi les nombreuses réussites, saluons la flexible et belliqueuse « Jean-Claude Van Damme (GDB) », la répétitive « Capoté », la représentative « Ça c’est nouzôtes (1+1=1) » et la sincère ironie de « Arrête ».

Alaclair c’est le fun, mais j’aimais mieux Accrophone

Eman aka Explosion lyricale

 

Sur certains tracks, des sommets himalayens de mongness sont atteints, tant au niveau des beats que des rimes. Par exemple, sur C.R.È.M.E. et Présidentiel, les Frères cueilleurs ont déverrouillé la 36e chambre d’un hôtel hanté de Détroit.

 

À chaque soir ça ne m’empêche pas de dormir la nuit, mais le rap québécois a ruiné ma vie

Maybe Watson aka Produit laitier

 

Toutefois, l’objectif minceur aurait pu être parfaitement atteint sans l’inclusion de certains skits et chansons oscillant entre le superflu et l’inégal (voir « Musiquepourritecompostéebenraide », « Pomme », « Chocolat », « Trans-Bas-Canadienne »). Certains auditeurs hip-hop n’embarqueront probablement pas dans l’univers coloré du Bas-Canada, citant l’aspect loufoque ou infantilisant de plusieurs pièces, alors que d’autres en seront plutôt charmés. La mission pédagogique d’Alaclair Ensemble s’inscrit parfaitement dans la vision qu’ODB avait du Wu Tang et qu’il tenta d’exprimer lors de son bumrush de la scène au gala des Grammys en 1998. Comme l’expliquait Eman en 2010 sur « Fuzzy Fuzz », les gars ont « Gradués en 2012, pendant que tu copiais le dictionnaire » et en terme de hip-hop québécois ça paraît en 2013!!!!

4,5/5

Comments are closed.