ghettoerudit.com

À Propos

Trouvant que la scène hip-hop locale était souvent mal représentée dans les médias et chez les néophytes, Ghetto Érudit se donna le mandat de devenir une référence au sein des médias radiophoniques de la province, faisant la promotion d’artistes émergeants d’ici et d’ailleurs. Ainsi, depuis 2006, Ghetto Erudit se distingue par leur passion et vaste connaissance des différents éléments de la culture hip-hop. Prônant l’authenticité et la qualité devant la quantité, ils ont rapidement gradué de la radio internet vers la bande FM, étant dorénavant une émission phare de la métropole. Désirant poursuivre dans cette tangente, Ghetto Erudit met sur pied son site web afin d’y partager de l’information qui saura plaire à un public branché, désirant resté à l’affut des nouvelles tendances musicales, artistiques et urbaines.

Historique

Ghetto Érudit a démarré sur les ondes de CHOQ.FM, la radio Web de l’UQAM, à la fin de janvier 2006. Étudiant à la maîtrise en science politique à l’UQAM, Marc-André Anzueto a fait appel à l’érudition musical de son frère Louis-David Anzueto et de Mathieu Noury afin de mettre sur pied les fondations de ce qui allait devenir le show le plus M.O.N.G en ville.

Au fur et à mesure que passaient les semaines, l’équipe de Ghetto Érudit a développé son identité sonore et son fameux champ lexical où se mêlaient expressions rouyn-norandiennes, franglais montréalais et néologismes. L’émission qui couvrait initialement le rap américain, le funk et le reggae s’est axée par la suite sur les nouveautés américaines et le meilleur du rap québécois. La diffusion de pièces exclusives et les performances des artistes (freestyles) ont notamment permis à l’émission de se distinguer.

En 2007, Ghetto Érudit a élargi ses rangs en incluant des artistes graffitis européens du fameux 6311 Beaubien (Vlad Knows, Clem Dog, Rox) au sein de l’équipe dans le cadre d’une période caractérisée de « Ghetto Eurodit ». À la même époque, d’autres rouyn-norandiens (Greg, Brown 2.0) faisaient régulièrement des apparitions à la radio qui se transformait en happening tous les samedis. Le tout a permis de faire de Ghetto Érudit un mouvement plutôt qu’une émission de radio. La première participation de Ghetto Érudit au Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue (FME) à l’été 2007 témoigne de l’aspect pluridisciplinaire du mouvement. En effet, les murs derrière le Cabaret de la dernière chance à Rouyn-Noranda ont notamment été peints à trois reprises (2007, 2008, 2009) par les membres de l’équipe Graffiti de Ghetto Érudit.

L’année 2008 marque les débuts de l’émission sur les ondes FM.  Celle-ci est désormais diffusée à CISM 89.3 FM. Pendant près de deux ans, Ghetto Érudit chevauche les ondes de CISM et de CHOQ.FM en offrant du contenu original aux auditeurs des deux stations. Les auditeurs de CHOQ.FM ont notamment pu voir les débuts des émissions « en direct et sans coupures » au Bistro Sanguinet entre 2009 et janvier 2010. Les shows au Bistro Sanguinet ont favorisé une plus grande interaction avec les auditeurs, car ces derniers pouvaient maintenant mettre un visage aux nombreux artistes qui ont foulé la petite scène du Sanguinet.

En mai 2009, deux nouveaux collaborateurs ont fait leur entrée remarquée au sein de la Famille Ghetto Érudit. Benoit Beaudry aka B-Brain et Noella Eugene « la professeure hip-hop » ont ajouté la chronique culturelle et musicale à l’émission qui disposait désormais de deux heures d’antennes les samedis soirs à CISM. Ces derniers ont même fait le long, mais amusant trajet Montréal-Rouyn pour assister et participer à leur premier FME en 2010.

En janvier 2011, Ghetto Érudit fêtera ses cinq années d’existence. Cette partie du site veut rendre hommage à tous ceux et celles qui  ont  amené ce délire radiophonique à un autre niveau et qui participeront à l’écriture de l’histoire de Ghetto Érudit pour les cinq prochaines années !!!!!